La production orale Delf B1-B2

  1. vous avez 10mn pour choisir entre deux courts textes, prendre des notes et préparer un plan et votre réponse.
  2. vous avez 10 mn pour défendre votre opinion
    1. pendant 5mn développement (monologue)
      1. 1.5mn vous décrivez et expliquez le texte (qui dit quoi ? quels sont les arguments de l’auteur ? quel est le problème soulevé ?)
      2.  2.5mn Développement de vos idées personnelles
        1. votre plan
        2. les points positifs/ négatifs
        3. votre opinion par rapport au texte
      3.  1mn Conclusion personnelle
        1. votre opinion, synthèse conclusion, ouverture
    2. pendant 3-5mn débat vous répondez aux questions de la prof sur le sujet du texte

Contrôlez votre temps ! Cela doit être environ :

  • . introduction + plan 1mn-1.5 minutes
  • . développement : 2.5mn-3 minutes
  • . conclusion 1 minute
    • –> 5 minutes
  • . dialogue avec l ’examinateur : 3 ou 4 min
    • –> Total : 8-10 min environ

voici un exemple de texte

Lundi

  • Carolanne : préparation 20:05-20:15 avec la prof 20:15-20:25
  • Emma : préparation 20:15-20:25 avec la prof 20:25-20:35
  • Sophia : préparation 20:25-20:35 avec la prof 20:35-20:45
  • Brenton : préparation 20:35-20:45 avec la prof 20:45-20:55
  • Nicole : préparation 20:45-20:55 avec la prof 20:55-21:05

Mercredi

  • Britton : préparation 20:05-20:15 avec la prof 20:15-20:25
  • Cécilia : préparation 20:15-20:25 avec la prof 20:25-20:35
  • Mary : préparation 20:25-20:35 avec la prof 20:35-20:45
  • Lucy : préparation 20:35-20:45 avec la prof 20:45-20:55
  • Daniel : préparation 20:45-20:55 avec la prof 20:55-21:05

Méthode

il faut faire attention à son attitude : sourire, être habillé correctement, te tenir correctement, parler assez fort, regarder en face…

1) Le DELF B2 est vraiment un “examen argumentatif”.

la passation se fait en deux parties : un monologue puis le professeur te pose quelques questions pour terminer.

Très important : il est important de bien articuler et de parler fort ! un candidat qui parle trop bas, c’est impossible de le comprendre même s ’il parle bien !

PS : La correction pure (grammaire, vocabulaire, prononciation) ne compte que 12 points sur les 25 (il s’agit de la partie “pour l’ensemble de l’épreuve”). Les autres 13 points portent sur le fait de savoir présenter ton sujet, dégager les points importants, la cohérence,

l’argumentation… Et pour cela il suffit de bien travailler certaines formules

grille-evaluation-production-orale-delf-b2-tp

La première chose, c’est bien choisir entre les deux sujets proposés. Pour cela, il faut bien lire les deux sujets. Il faut bien comprendre puisqu’il faudra commencer par faire un résumé ou dégager la problématique.

  • Rapidement, voir quel sujet paraît le plus clair avec des idées simples et claires et des exemples possibles pour illustrer.
  • Si un sujet semble intéressant mais difficile à résumer, à expliquer, ne pas le choisir !
  • Attention ! il faut toujours choisir d’exprimer des idées faciles à développer, pour lesquelles on connaît bien le vocabulaire. Ne pas se laisse guider par des émotions : si une idée semble intéressante mais qu’elle est trop compliquée à expliquer, ne pas la développer le jour de l’examen.
  • Alors évidemment,il faut être prêt : une feuille, un stylo et une montre ! Il va s’agir de faire un plan, un bon plan fait la moitié du travail !

Pour la production orale, un gros avantage c ’est que la consigne est toujours la même :

Le plan général sera donc toujours le même :

1) présentez le document et donnez l’idée générale

2) dégagez la polémique

3) donnez les pours et les contres

4) donnez votre point de vue

c’est une bonne idée de préparer un plan

Attention, il ne faut pas lire ! On peut prendre des notes, faire un plan, écrire des idées mais lors du passage devant l’examinateur (la passation), ne pas lire le texte mais utiliser le plan.

  • Pour présenter le sujet, il faut  le situer dans son contexte : nommer le journal et l ’auteur de l’article :–> Article du journal XX – Auteur
  • Puis dire rapidement de quoi il s’agit, par exemple : Dans cet article XXX, le journaliste (si on a des infos sur lui on le dit) explique que, selon lui, XXXXX.
  • Il va falloir ensuite détailler un peu plus l’idée de l’article. On pourrait donc continuer par : Il considère que …...En fait, il pense que …. Et il conclut par.
  • Puis, il va falloir énoncer le problème soulevé : Finalement, le problème soulevé est donc “Est-ce que XXXX a raison, est-ce que jusque-là, XXXXX ?”
  • Enfin, tu peux énoncer ton plan. Ce n’est pas obligatoire mais conseillé :Je vais organiser mon exposé oral en plusieurs parties :. Dans la première partie, je vais expliquer…. Ensuite, dans une deuxième partie, j ’aborderai le problème de…. Dans une troisième partie, je parlerai de…. Enfin, dans une quatrième partie, je parlerai de…. Et je terminerai finalement par une petite conclusion.
  • Alors selon, les sujets, on peut être d’accord, pas d’accord ou un peu d’accord, un peu pas d’accord 🙂 Exemple, si je ne suis pas d’accord avec l’auteur, je vais le dire. Eh bien, écoutez, personnellement, je pense que l ’analyse de XXXX est très intéressante mais je ne suis pas vraiment d’accord avec lui. D’accord ou pas, il va falloir que je développe, que j ’argumente. C’est là que la recherche d’idées et d’exemples va commencer, je vais faire mon plan  et que je vais donner des exemples qui ne sont pas dans le texte (expérience, lecture…)Je crois que… / Oui, je suis d’accord avec vous… / non, je ne crois pas parce que… / Ça dépend, je pense que si…
  • Dans la conclusion, il suffira de résumer notre point de vue et on peut aussi finir sur une autre question ou nuancer. Par exemple : Donc, finalement, et je crois que je l’ai clairement expliqué, mon point de vue est le suivant : XXXX.

Contrôlez votre temps ! Cela doit être environ :

  • . introduction + plan 1.5 minutes
  • . développement : 2.5 minutes
  • . conclusion 1 minute
    • –> 5 minutes
  • . dialogue avec l ’examinateur : 3 ou 4 min
    • –> Total : 8-10 min environ

Conseils

Si l’on commence une phrase et qu’on ne trouve pas un mot

On peut rapidement changer de façon de dire : “ce que je veux dire c’est que…” et tu le dis d’une autre façon. Ou encore, tu peux carrément décider de ne pas dire cela et passer à autre chose : “Bien, je voudrais dire aussi que…”.

  1. pour introduire :
  • Dans cet article du journal XXX, (1) le Journaliste XXXX explique que, selon lui, (2)

XXX sujet de l’article. (3)

On peut grâce à cette phrase :

  • Situer la source ;
  • Dire de qui il s’agit ;
  • Dire de quoi il s ’agit.

pour le détail on peut dire : il/elle pense que…. il/elle conclut que…

Il est utile d’utiliser des connecteurs :

ex

En effet, xxxx ne pense pas que…., En réalité, ce que veut dire XXXX, c’est que … Ce que veut dire XXXX c’est que…Finalement, XXXX pense que…

Exprimer son opinion, son accord, son désaccord :

  • D’après moi, les hommes politiques doivent/devraient…
  • À mon avis, les professeurs devraient plus souvent faire des dictées en classe pour… Je pense que + indicatif
  • Je ne pense pas que + subjonctif
  • Je crois que + indicatif
  • Je ne crois pas que + subjonctif
  • Je trouve que + indicatif
  • Je ne trouve pas que + subjonctif
  • Il est évident/certain que + indicatif
  • Il n’est pas évident/certain que + subjonctif
  • C’est/Il est absolument impossible de + infinitif
  • Je suis totalement contre !
  • Je suis d’accord / Je ne suis pas d’accord !
  • Je suis d’accord / Je ne suis pas d’accord avec XXXX
  • tructurer son discours
  • out d’abord – D’abord – Premièrement – En premier lieu – Pour commencer – Ensuite – Deuxièmement – Après – Finalement – Enfin – Et pour ..

Argumenter

D’une part – D’autre part – De plus – En plus – Ensuite – Enfin – Surtout – Quant à – Bien entendu – Évidemment – Non seulement… mais… – À propos…

Illustrer, expliquer

En effet – Par exemple – Ainsi – En d’autres termes – C’est-à-dire

Opposer

Tandis que/ alors que – Malgré – Mais – Cependant / pourtant – Bien que (+ subj.) – Même si (+ indicatif) – Quoique / quoi que – Au contraire – Par contre – Toutefois – En revanche…

La conséquence

Alors – Donc – Et donc – C’est ainsi que – Voilà ce qui – De sorte que – Par conséquent – Et du coup…

La Cause

En effet – C’est pourquoi – Grâce à – À cause de – Etant donné que – Parce que – Car – Puisque – À force de

Le But

Pour – Dans le but de – Afin que (+ subj.) – Afin de (+ infinitif)…

Pour la conclusion, on pourra, résumer notre intervention puis ouvrir sur une autre question si on veut.

Finalement/En conclusion, on peut dire que…, je voudrais dire que…

Et pour ouvrir sur un autre sujet, on peut poser une question finale :

Mais finalement, est-ce que tout cela XXXXX ? Le vrai problème, ce n’est pas plutôt lXXXXXXXX ?

Pour le débat

Oui, je pense que c’est possible mais…

Non, je ne crois pas. Je crois plutôt que…

À mon avis c’est possible si….

Ajout

aussi
de la même manière | de la même façon
de même
également
en plus | de plus
non seulement… mais aussi….

But

afin de
afin de | afin que
avec l’objectif de
dans l’intention de
dans le but de | dans le but que
de manière à ce que | de façon à ce que
pour | pour que

Cause

à cause de
à cause de
car
car
comme
dû à
grâce à
parce que
puisque
vu que | étant donné que

Condition

à condition que
à moins que
à supposer que
au cas où
pourvu que
si
tant que | du moment que

Conséquence

ainsi
alors
c’est pourquoi | c’est pour cela que
d’où
donc
en conséquence
par conséquent
par suite de | à la suite de
pour cette raison

Illustration

à savoir
ainsi
c’est-à-dire
en d’autres termes
en effet
par exemple

Opposition

au contraire
autrement
cependant | néanmoins
mais
mais
malgré
même si | bien que | quoique
par contre | en revanche
par rapport à
tandis que | alors que
toutefois | pourtant

Ordre

(tout) d’abord
après
après quoi
d’autre part | d’un autre côté
d’une part | d’un côté
en premier|deuxième|dernier lieu
enfin
ensuite | puis
et ainsi de suite
finalement
pour commencer
pour conclure
pour finir
premièrement | deuxièmement
surtout
tout d’abord | avant tout

Référence

à ce sujet | à ce propos
à propos de
au sujet de
comme j’ai dit
comme mentionné ci-dessus
d’après | selon
dans ce cas
de cette manière
en ce qui concerne
par rapport à
quant à

Résumé

bref
comme j’ai montré
en conclusion
en définitive
en résumé
en somme
en un mot

Temps

à la fin | au final
actuellement
alors
après
au début
aujourd’hui
autrefois | jadis
avant
de nos jours
depuis
depuis | depuis lors
dès que | aussitôt que
jusqu’à
maintenant
maintenant que
par la suite
pendant
pendant ce temps
pendant que
pendant | durant
plus tard
plus tard | par la suite
quand | lorsque
tout de suite
une fois que