Uses of Rare Books in the Classroom

Integration of Rare Books in the classroom…

Dr Juliette Bourdier integrated the study of the rare printings of Le Roman de la Rose (1527) et le Chevalier Bayard (1525) in her course on Freedom of speech…

French 321

National Essay Contest: French for the Future

  The 11th National Essay Contest has begun!


Deadline to participate: December 18th, 2015

Click the links below for more information.

How to participate?
Participating universities
Rules and regulations
2014-2015 winners

About the National Essay Contest

Open to students in grades 10 to 12 across Canada (Secondary IV and V, and CEGEP I in Quebec), the Contest will award a total of $215,000 in scholarships, giving its winners the chance to pursue their postsecondary studies partially or completely in French.

The scholarships, valuing between $1,000 to $12,000, are offered in partnership with the following 8 postsecondary institutions:
(Read more about the participating Universities)

  • the University of Ottawa (ON)
  • the Université Sainte-Anne (NS)
  • the Université de Moncton (NB)
  • the Université Saint-Boniface (MB)
  • the University of Alberta’s Campus Saint-Jean (AB)
  • the University of Lethbridge (AB)
  • Laurentian University (ON)
  • Glendon College of York University (ON)

Copyright © 2015 French for the Future



Juliette Bourdier
In Atelier de Traduction Numéro 23/2015

Sous la coordination de : Muguraş Constantinescu Anca-Andreea

 This article examines the inevitable bias inherent to the modern translation of Medieval French texts. Since words, messages or concepts, far frombeing untranslatable, prove to be polysemic, interpretive choices are made at each step of the translator‟s work. Focusing her analysis more particularly on the
translation of terms central to the global understanding of Le Songe d’Enfer by Raoulde Houdenc (1210), the author illustrates the fluctuations of the syntactic field that confront the translator. While proposing novel interpretations of this allegorical pastiche, she shows how the “voice” the translator adopts to enunciate the sequence of signifiers risks rivaling that of the original author’s.
Detail of a painting by Marcovaldo, c. 1250 AD Labrigue, France

Detail of a painting by Marcovaldo, c. 1250 AD Labrigue, France

Atelier de traduction nr_ 23 2015 Bourdier Sémiotique

Universitatea “Stefan cel Mare” din Suceava
Str. Universitatii 13, 720229 Suceava, Romania

(Brăescu) Chetrariu
Volume publié dans le cadre du programme CNCS PN-II-ID-PCE-2011-3-0812
(Projet de recherche exploratoire)
Traduction culturelle et littérature(s) francophone (s) : histoire, réception, critique des traductions, Code ID_133, Contrat 133/27.10.2011

La bible du Diable, Codex Gigas



Codex Gigas (the Devil’s Bible) – the largest manuscript in the world

The Codex Gigas contains five long texts as well as a complete Bible. The manuscript begins with the Old Testament, and it is followed by two historical works by Flavius Josephus who lived in the first century AD. These are The Antiquities and The Jewish War.

Sinar multishot - 16 skott


The Codex Gigas or the Devil’s Bible at the National Library in Stockholm is famous for two features. First, it is reputed to be the biggest surviving European manuscript. (Codex Gigas means ‘giant book’.) Secondly, it contains a large, full page portrait of the Devil.


Devil Portrait

The portrait of the Devil is the most famous image in the Codex Gigas , and it is the cause of the the book’s nickname, the Devil’s Bible. The Devil is shown alone, in an empty landscape, within a frame formed by two large towers. He is crouching with his arms held up (he has only four fingers and toes) and wears an ermine loin cloth. Ermine is usually associated with royalty, and its use here is to emphasise the position of the Devil as the prince of darkness.

The portrait was intended to remind the viewer of sin and evil. It is opposite a page with a representation of the Heavenly City and the two pages were deliberately planned to show the advantages of a good life and the disadvantages of a bad one.

Portraits of the Devil are common in medieval art, but this one in the Codex Gigas may be unique in books for showing him alone and occupying a whole page.



Knihovna Metr. Kapitoly A XXI, bl. 153r

This site contains a digitised version of every page of the manuscript as well as commentaries on its history, texts, script, initials and decoration.

The Highlights contain a selection of images from the manuscript. About the Codex Gigas presents a short introduction to the manuscript; Read more includes a commentary, augmented by a number of transcribed and translated shorter texts. The glossary and biographical addenda can be used as study aids.





Starting in May 2013, the original manuscript is on display for the general public in a new exhibit, “Treasures”.


Folio 78

Codex Gigas, otherwise known as ‘the Devil’s Bible’ is the largest and probably one of the strangest manuscripts in the world.





the Incipit Codex Gigas

It is so large that it is said to have taken more than 160 animal skins to make it and takes at least two people to lift it. It measures approximately 1 metre in length.




According to legend, the medieval manuscript was made out of a pact with the ‘devil’, which is why it is sometimes referred to as the Devil’s Bible. It was written in Latin during the 13th century AD, and although the origin of the manuscript is unknown, a note in the manuscript states that it was pawned in the monastery at Sedlec in 1295.



replica codex

Replica Codex


Codex GigasThe story behind the making of Codex Gigas







digitalisation codex

Digitalisation of the Codex

(“the giant codex”) is that it was the work of one monk who was sentenced to death by being walled up alive. Indeed, an analysis on the text does suggest that it was written by just one scribe due to the level of uniformity throughout. The legend says that the monk produced the manuscript in just one night… with the devil’s help. However, it is not known where this legend started and it is suspected that it was religiously propagated.








Devil's Bible NGCUS  - Ep Code: 3619

Codex Gogas Cover


Stories and legends say that the Codex Gigas brought disaster or illness on whoever possessed it during its history. Fortunately, the National Library in Stockholm, where it is currently housed, appears immune to the curse of the codex!






nine-rosette-annotated codex

Nine Rosette Codex


Codex Gigas contains a complete vulgate Latin translation of the Bible as well as five other major texts. It begins with the Old Testament and continues with ‘Antiquities of the Jews’ by Flavius Josephus (1st century AD; ‘Encyclopedia Etymologiae’ by Isidore of Seville (6th century AD); a collection of medical works of Hippocrates, Theophilus and others; the New Testament; and ‘The Chronicle of Bohemia’ by Cosmas of Prague (1050 AD).




Smaller texts are also included in the manuscript with the most famous ones including: text on exorcism, magic formulas, a picture of the Heavenly City, and a full page illustration of the Devil. The illustration is the reason why legend says the codex was written with the devil’s help.



Sapientia codex gigas

Sapientas in Codex Gigas


According to the National Geographic, it would take one person working continuously, day and night, for five years to recreate the contents of Codex Gigas by hand (excluding the illustrations). Therefore, realistically it would have taken at least 25 years for the scribe to create the codex from scratch. Yet, all this time, the writing retained an incredible uniformity from start to finish. This may be the source of the legend which says that the monk wrote it in just one day.








The manuscript is currently displayed at the National Library in Stockcodex45holm where you can also view the digital pages of the Codex. Anyone in Sweden should pay a visit to the see Codex Gigas – and do not be afraid, it is quite safe to read the so-called Devil’s Bible!







folio 290 enhanced


sources :

Festival Bobines et Parchemins 2015

Avec Goliards, les Humanités populaires et le magazine Histoire Médiévales

Cette année, le festival du film médiéval Bobines et Parchemins est consacré aux femmes du Moyen âge au cinéma et se déroulera du 14 au 29 mars 2015, au cinéma Desperado, à la Cantada, au cinéma Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, et à la librairie Aaapoum Bapoum. Le programme en PDF est disponible ici, et le dossier de presse là.
Rappelons enfin que l’entrée, au Desperado, est gratuite pour celles et ceux qui viendront en costume médiéval.



Je vous conseille

1) L’émission de Fréquence Médiévale à écouter ici, avec Didier Lett, professeur d’histoire médiévale à l’université Paris 7, auteur de Hommes et Femmes au Moyen âge, Armand Colin, 2013 et Julie Pilorget, doctorante à l’université Paris 4 qui offre à la lecture son article sur les récluses et son article que vous pouvez lire ici.

Troubadours, le MOOC

Take an online course on “Les troubadours”, in French… of course

Partez à la découverte d’Aliénor d’Aquitaine et des poètes chanteurs qui gravitèrent autour d’elle. Consacré à la littérature et culture occitane au Moyen Âge, “Les chansons des troubadours” est le nouveau MOOC, massive open online course, formation ouverte et ….

… à distance en télé-enseignement, proposé par l’Université Bordeaux Montaigne sur la plateforme France Université Numérique.  Il est consacré à la littérature et culture occitane au Moyen Âge et débutera en mars 2015.

Classes Start Mar 19, 2015

Classes End May 03, 2015

Estimated Effort 02:00 h/week

A propos du cours

Ce cours entend faire découvrir le monde des troubadours du Moyen Âge Occitan à travers leurs chansons et les idées qu’elles véhiculent. Nous verrons tout particulièrement comment ces poètes du XIIe siècle, en réinventant l’amour, ont révolutionné l’image de la dame. Nous verrons aussi comment, exédés parfois par la société de leur temps, ils chantent leur rage et leur désespoir.

Katy Bernard

Katy Bernard est Maître de Conférences d’Occitan à l’Université Bordeaux-Montaigne. Elle est spécialiste de l’occitan moderne et médiéval ; plus précisément des textes littéraires (la lyrique des troubadours, romans et nouvelles) et non-littéraires (astrologie, divination, magie) de l’occitan ancien. Elle est par ailleurs présidente de l’association Trobadas dont le but principal est de défendre, illustrer et promouvoir la littérature des troubadours par diverses manifestations scientifiques et culturelles. Elle est aussi présidente de l’Institut Occitan d’Aquitaine.

Plan du cours

· Semaine 1 : Qu’est-ce qu’un troubadour au XIIe siècle, le siècle d’Aliénor d’Aquitaine ?

· Semaine 2 : Guillaume IX d’Aquitaine, premier troubadour connu et grand-père d’Aliénor

· Semaine 3 : Marcabru, un écorché vif à la cour d’Aquitaine et de France

· Semaine 4 : Jaufre Rudel de Blaye, chanteur de « l’amour de loin » et vassal d’Aliénor et de Louis de France

· Semaine 5 : Bernard de Ventadour, un romantique avant l’heure à la cour d’Aliénor devenue duchesse de Normandie

· Semaine 6 : Bertran de Born, chantre de l’amour de la guerre et de l’amour tout court à la cour Plantagenêt

Ce MOOC est dirigé par Katy Bernard, Maître de Conférences en occitan à l’Université Bordeaux-Montaigne. Elle est spécialiste de l’occitan moderne et médiéval ; plus précisément des textes littéraires (la lyrique des troubadours, romans et nouvelles) et non-littéraires (astrologie, divination, magie) de l’occitan ancien.

Avec son ancrage régional, son aura internationale – la recherche sur l’Occitan est active aux Etats-Unis – et sa mise en valeur d’une langue rare, la formation ambitionne de faire le lien entre le local et le global, entre le numérique et le patrimoine.MOOC : Les chansons des troubadours

Des poètes qui ont réinventé l’amour

Durant six semaines, ce MOOC permettra de découvrir le monde des troubadours du Moyen Âge Occitan à travers leurs chansons et les idées qu’elles véhiculent. Les troubadours sélectionnés pour ce cours ont côtoyé Aliénor d’Aquitaine à différents moments de sa vie.

Comment ces poètes du XIIe siècle, en réinventant l’amour, ont révolutionné l’image de la dame ? Comment, excédés parfois par la société de leur temps, ils chantent leur rage et leur désespoir ?

L’Université Bordeaux Montaigne proposera du 19 mars au 3 mai 2015 un MOOC sur la littérature et la culture occitanes au Moyen-Âge.

Modalités d’inscription

Ce cours sera dispensé en français avec des lectures ou des écoutes musicales des chansons en occitan médiéval (accompagnées d’une traduction en français). Ce MOOC s’adresse à toute personne intéressée par le sujet. En dehors d’une curiosité pour le sujet, aucun pré-requis n’est nécessaire pour ce cours.

En savoir plus

The Animated Tapestry of Bayeux

visuel_tapisserie_876La Tapisserie de Bayeux, or in Old French / Anglo-Norman: “La telle du conquest”, is an embroidered cloth nearly 70 metres (230 ft) long and 50 centimetres (20 in) wide, 350 kilos (700 pounds) which depicts the events leading up to the Norman conquest of England by William, Duke of Normandy, and Harold, Earl of Wessex, later King of England, and culminating in the Battle of Hastings.

To learn more about la tapisserie de Bayeux :

The Animated Bayeux Tapestry was created as a student project while at Goldsmiths College. Just as the historic original embroidary does, the animation depicts the lead up to to the Norman Invasion of Britain in 1066. Starts about halfway through the original work at the appearence of Halley’s Comet and concludes at the Battle of Hastings. Marc Sylvan redid the soundtrack to include orignal music and sound effects.

Animation by David Newton
Music and sound design by Marc Sylvan

La Tapisserie de Bayeux vous invite à découvrir la conquête du trône d’Angleterre par Guillaume le Conquérant, de 1064 jusqu’au dénouement de la bataille d’Hastings.

1064 : le roi Edouard d’Angleterre envoie Harold en Normandie. Harold doit confirmer à Guillaume qu’il sera le successeur d’Edouard sur le trône. Pourtant, à la mort d’Edouard en 1066 Harold s’empare de la couronne d’Angleterre. En réaction, Guillaume et ses troupes combattent Harold lors de la bataille d’Hastings. Harold et son armée sont vaincus le 14 octobre 1066.

La Tapisserie de Bayeux est inscrite au Registre Mémoire du Monde de l’UNESCO.

An app for transcribing manuscripts… ideal for learners

Medieval Handwriting transcription

This app won’t help you to transcribe your special manuscript… it will, however help you to learn the deciphering by the example.

Medieval Handwriting teaches users the skills necessary to transcribe rare documents that were written by hand hundreds of years ago and it will introduce users to paleography, or the study of ancient handwriting. The app includes 26 different documents that users can transcribe, with the majority being medieval religious documents.  This free app is available for Android devices, iPhones and iPads. It might be a little bit difficult to get started if you don’t have transcription experience, but it will grow on you and become a fun experience.

With this app/tutorial, you will grab the sense of letters, words, acronyms and realize how witty, the scribes were.

The origins of this app lie in online exercises in palaeography developed for postgraduate students in the Institute for Medieval Studies at the University of Leeds in West Yorkshire, U.K. The aim is to provide practice in the transcription of a wide range of medieval hands, from the twelfth to the late fifteenth century. Please note that it is not a tutorial on the development of handwriting in medieval western Europe.


Thumbnails To select a manuscript, tap on its thumbnail image.
Starting image After selecting the manuscript, you will see an image of it on the right hand side of the screen and a list of options on the left. You can drag the divider to change the proportions of each side shown. You can also use your finger to move the image or use a pinch gesture to zoom it in or out.
A zoomed letter If you tap on a word, it will zoom out to an enlarged view. If the word was partially obscured by others, the obscuring marks will have been removed so that you can read the word more clearly. Tap again on the word or elsewhere in the image to shrink the word back into place.
The introductory text Each manuscript has an introduction giving information on its background and a commentary on the features of the handwriting.
Transcription rules Before attempting to transcribe the manuscript, be sure to read the rules for transcription.If you don’t follow the rules, the app will disallow your transcription.Note that the rules in this app differ from those in the English Renaissance Handwriting app.
Letter forms You may also find it useful to examine the letter forms found in the manuscripts in this app.Tap any of the letters in the table to see its letter forms.
A bad transcript A bad transcript You can attempt to transcribe the manuscript by tapping on the appropriate option. Enter your transcription in the text box. You can start at any line in the manuscript, but you must enter at least three words.Tap Check and the app will let you know if you are correct or if there are any errors.Tap Edit to go back to your transcript.
Full transcript You can check your transcript against the full transcript used by the app.(If you want to do the transcription exercise ‘blind’, i.e. without the full transcript being available, you can disable this option via the Settings menu item.)
Save transcript You can save your transcript on your device.(If you don’t yet have a transcript, this option is not visible.)
Save transcript You can open previously saved transcripts.(If you don’t have any saved transcripts, this option is not visible.)The saved transcript files on your device are accessible via a file manager, so you can easily transfer them to your computer or delete unwanted transcripts.
The images, full transcripts and the introductions to each

manuscript are copyright © University of Leeds.





L’Impressionnisme : du scandale à la consécration

L’Impressionnisme : du scandale à la consécration

Paul Durand-Ruel, l’engagement d’un marchand d’art

Description du cours

8 semaines pour redécouvrir les chefs-d’œuvre de l’Impressionnisme et les débuts tumultueux de ce mouvement artistique.

 Pour s’inscrire, suivez ce lien

Les essentiels

  • Date de début : 20 octobre 2014
    Date de fin : 14 décembre 2014
  • Durée : 8 semaines
    Temps de travail hebdomadaire : 2h0min
  • Tarif : Mooc gratuit
  • Certification :
    Attestation de réussite
  • Langue du cours : Français
  • Vidéos
    Sous-Titrées en Français
  • Inscriptions : Ouvertes à tous du 15 septembre 2014 au 14 décembre 2014

Sur quoi porte ce cours ?

Les œuvres des peintres impressionnistes sont appréciées dans le monde entier. Mais il n’en fut pas toujours ainsi : lors de leurs premières présentations, ces œuvres ont été moquées et leurs auteurs critiqués avec virulence. Il a fallu l’obstination de Paul Durand-Ruel, un marchand d’art hors du commun, pour faire reconnaître le génie de peintres tels que Monet, Pissarro, Renoir ou encore Degas.

Le  cours « L’Impressionnisme : du scandale à la consécration », vous plonge dans l’aventure  de la naissance de l’Impressionnisme et de l’émergence du marché de l’art moderne. Il vous fait vivre les combats artistiques de la seconde moitié du XIXe siècle et vous conduit même à débattre de l’art contemporain et de sa réception.

Les scripts des vidéos ont été écrits par des experts en histoire de l’art : auteurs spécialisés, commissaire d’exposition.

Quel est le programme ?

Le cours se déroulera du 20 octobre au 14 décembre 2014. Il est composé de 8 séquences :


  1. L’Impressionnisme dans l’histoire
  2. Les caractéristiques de l’Impressionnisme
  3. Les réactions face à l’Impressionnisme
  4. Paul Durand-Ruel, la passion impressionniste
  5. Monet, Pissarro, Sisley
  6. Renoir, Manet, Degas
  7. Au-delà de l’Impressionnisme
  8. Le marché de l’art

Toutes les séquences sont accessibles dès le jour d’ouverture, le 20 octobre. De cette façon, vous pouvez les parcourir à votre rythme, dans l’ordre que vous souhaitez. Vous pouvez aussi ne suivre que les séquences qui vous intéressent.

Si vous êtes absent pendant quelques semaines, ou si vous voulez revenir sur certaines séquences déjà vues, pas de problème : les séquences resteront en ligne jusqu’en février 2015. Attention cependant : la participation aux forums est possible jusqu’au 14 décembre seulement. Mais vous aurez deux mois supplémentaires pour revoir les vidéos, télécharger les documents, faire les quiz et obtenir votre attestation.

Qui peut suivre ce cours ?

Tout le monde peut suivre ce cours, gratuitement.

Quel que soit votre âge, votre équipement informatique, votre utilisation d’Internet… vous êtes les bienvenus sur le MOOC « L’Impressionnisme, du scandale à la consécration ». Et sans aucun doute, vous y apprendrez beaucoup, tout en enrichissant les autres de vos connaissances, dans une ambiance conviviale. Tous les amateurs d’art et amoureux de l’Impressionnisme y sont les bienvenus !

Ce cours est accessible aux jeunes et aux apprenants : les vidéos courtes, le langage courant et les aides à la mémorisation leur plairont certainement. L’accompagnement d’un adulte peut être nécessaire pour les aider à comprendre certaines des ressources en ligne proposées.

Comment va-t-on travailler ?

Le cours est accessible 24h/24 : vous n’avez pas besoin de vous rendre disponible un jour et une heure donnés. Il n’y a pas de professeur qui parle à une classe, mais des vidéos enregistrées, des ressources à consulter, des activités à réaliser lorsque vous le souhaitez. Des animateurs répondent à vos questions par écrit, dans le forum. Vous pouvez donc suivre le MOOC le soir après le travail, le week-end… et consulter les ressources aussi souvent que vous le souhaitez.

Chaque semaine, des animations et nouveautés seront ajoutées, notamment autour de l’exposition du Musée du Luxembourg consacrée à Paul Durand-Ruel et l’Impressionnisme.

Un animateur sera avec vous tout au long du cours. Il répondra à vos questions dans les forums et transmettra aux experts celles qui nécessitent la réponse d’un professionnel.

Si vous faites toutes les activités proposées, comptez environ 2 heures de travail hebdomadaire pour suivre ce cours. Mais c’est vous qui déterminerez le temps que vous souhaitez consacrer au cours. Personne ne viendra vous dire que vous ne travaillez pas assez ! En revanche, si vous avez du mal à suivre, si vous avez besoin d’explications, nous serons là pour vous accompagner, et les autres participants aussi.

Puis-je obtenir un certificat à la fin de ce cours ?

Oui !

A la fin de chaque séquence, vous pouvez tester vos connaissances avec un quiz. Un quiz réussi (vous avez droit à trois essais et devez obtenir une note de 14/20 au minimum) vous donne droit à un badge.

Si vous obtenez vos 8 badges, La RMN-Grand Palais vous délivrera une attestation de réussite.

Qui a créé « L’Impressionnisme : du scandale à la consécration » ?

Ce cours vous est proposé par la RMN-Grand Palais et Orange, en parallèle à l’exposition « Paul Durand-Ruel, le pari de l’Impressionnisme » qui se déroule du 9 octobre 2014 au 8 février 2015 au Musée du Luxembourg à Paris.

BNF Acquisition of a royal manuscript of King François Ier of France

Public appeal for the acquisition of a royal manuscript of King François Ier of France (

Participez à l’acquisition d’un Trésor national
Le manuscrit royal de François Ier

The French National Library has launched a public appeal for the acquisition of a royal manuscript of King François Ier of France,Description des Douze Césars avec leurs figures  (Tours, c. 1520).

This exceptional manuscript, classified as National Treasure, was illuminated by Jean Bourdichon for King François Ier of France. These manuscripts were probably made to be used as diplomatic gifts for King Henry VIIIth of England and Charles Quint. The manuscript which is one of three orginal copies, is the most beautiful and will be the first to enter the French national collections.

The public appeal is open to all who wish to help the French National Library to enrich its collections. Once acquired, the manuscript will be digitised and made available on our digital library, Gallica, for all to admire.

  • If you wish to participate as an international donor:

– You may a make a donation directly online at bnf.frIt is fast and secure.

– Write directly to us:

Bibliothèque nationale de France
Délégation au mécénat
Quai François Mauriac
75706 Paris cedex 13
01 53 79 48 51

– If you are an American tax resident, you may make a donation through the association Friends of Fondation de France (501 c 3) which allows the BnF to raise funds from the USA. Donations are tax deductible from United States federal and state income. Fill out the donation form:

Then send it to:

                            Friends of Fondation de France
275 Madison Avenue, Suite 401
New York, NY 10016

  • For an important donation particular arrangements are available, contact us: manuscritroyal@bnf.fror +33 (1) 53 79 48 51


Participez à l’acquisition d’un Trésor national
Le manuscrit royal de François Ier

Vous pouvez :effectuer votre don en ligne envoyer un chèque ou effectuer un virement après avoir téléchargé le bulletin de don

Le manuscrit enluminé Description des douze Césars avec leurs figures (Tours, vers 1520), classé Trésor national, a été réalisé selon toute apparence sur commande de François Ier. Il est l’unique exemplaire d’une série de trois manuscrits pratiquement identiques à pouvoir encore entrer dans les collections nationales, les deux autres exemplaires étant déjà conservés en Suisse et aux États-Unis.

Pour que ce fleuron du patrimoine français rejoigne les collections nationales, la BnF a besoin de votre aide. Soutenez-nous et rejoignez le cercle des mécènes de la Bibliothèque.

Hadrien BnF / Avec l’aimable autorisation de Dr. J. Günther Rare Books, Bâle

La Description des douze Césars avec leurs figures est un remarquable manuscrit de 32 feuillets de parchemin (22 x 14,5 cm) réalisé à Tours vers 1520. Il présente seize délicats portraits à l’antique des premiers empereurs de Rome, de Jules César à Antonin le Pieux. Les portraits sont peints de profil, « au naturel », d’un pinceau si subtil et délicat que l’on distingue les veines du visage. Les empereurs sont couronnés de lauriers, la cuirasse scintillante sous une toge bordée d’un liseré doré. Ressortant sur un fond lapis-lazuli, ces portraits grandioses sont inscrits dans des médaillons cerclés d’or dans lesquels sont inscrits les noms des empereurs, rehaussés de dégradés de mauve. Chaque portait est accompagné d’une courte biographie qui décrit les victoires et les caractères des empereurs.

Ce manuscrit exceptionnel est enluminé par Jean Bourdichon (1457-1521), peintre de quatre rois de France : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Il a notamment réalisé Les Heures à l’usage dominicain, dites Heures de Frédéric III d’Aragon (1501-1503) et Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne (1508).

Le manuscrit d’un monarque protecteur des arts et des lettres

Maître des Heures de Henri II, Portrait de François Ier en habit de sacre (1566)

C’est sous le règne de François Ier qu’ont été constituées les premières collections royales d’œuvres d’art. Le roi fait venir en France des artistes renommés tels Léonard de Vinci, Le Primatice ou encore l’orfèvre Benvenuto Cellini, commande de nombreuses œuvres destinées à glorifier son règne et collectionne avec passion, notamment des œuvres de Michel-Ange, Titien et Raphaël.

François Ier favorise l’essor de l’imprimerie en créant l’Imprimerie royale en 1531 et décide en 1518 de la création d’un « cabinet des livres » à Blois. En 1537, il interdit de « vendre ou envoyer en pays étranger, aucuns livres ou cahiers en quelques langues qu’ils soient, sans en avoir remis un exemplaire ès mains des gardes de la Bibliothèque Royale ». C’est la création du dépôt légal, dont la Bibliothèque nationale de France est encore dépositaire aujourd’hui.


Get every new post delivered to your Inbox.

Join 462 other followers

%d bloggers like this: